La nuit, vite !

Série de photographies argentiques couleur, 2006-2010

Cette série de photographies interroge la spatialisation du regard. Ici, l’appareil photo, fixé au centre du véhicule, prend des images dont le temps de pose correspond à la durée d’un trajet. Le négatif devient une bande d’écritures témoignant de l’ensemble d’un trajet dans la ville. L’univers urbain est envisagé comme une accumulation de signes dont se dégage une certaine atmosphère. La photographie en est le révélateur et enregistre les réminiscences de chaque déplacement.
This series of photographs questions the spatialization of the glance. Here, the camera, fixed at the center of the vehicle, takes images whose exposure time corresponds to the duration of a way. The negative becomes a band of writings testifying different ways through the city. The urban universe is considered as an accumulation of signs from which a certain atmosphere emerges. Photography is the revealing one and records the reminiscences of each way.