D’après…

2018-2019, Photographies numériques couleur

Je me suis intéressée ici au rapport entre le temps infini de l’œuvre, sa présence constante et quasi immuable sur le mur du musée et la fugacité du regard du visiteur. Il s’agit aussi d’évaluer le rapport physique, intime qui s’engage quand l’on regarde attentivement une œuvre.

I am interested here in the relation between the infinite time of the art’s work, its constant and almost immutable presence on the wall of the museum and the fleetingness of the visitor’s look. It is also a question of evaluating the physical, intimate relationship when we’re carefully looking at art’s work.

©adagp-Hélène Marcoz